Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Thomas Naglin

Ce n'est ni un coup de gueule contre les sondeurs ni l'éloge des pêcheurs qui ne sen servent pas mais comme vous le savez, je ne suis pas partisan de toutes les technologies moderne pour la pêche et ceux pour plusieurs raisons dont je vais vous faire part!

Le sondeur est devenue l'emblème du pécheur sportif moderne, véritable objet de désire et décrit partout depuis quelques temps comme l'outil indispensable...même banale du pêcheur en embarcation.

Embarcations au sens large du therme car maintenant les float tube sont eux aussi équipé de "télé" pour faire comme les grands sur les bateaux lol . ils ont mêmes réussie à nous pondre des sondeurs sans fil relié par wifi sur votre téléphone ,pour les pêcheurs du bord ....ont arrête pas le progrès!!!

Et bien si car je suis persuadé que les pêcheurs "électronisés" ne progressent plus dans la bonne direction et ils deviennent dépendant de tous ces gadgets (admettez-le)! Comme exemple et pour ne pas vexer les traqueurs de carnassiers car le sujet est au combien bouillonnant et fait régulièrement débat sur la toile, je vais parler de mes amis carpistes ; au jour d'aujourd'hui combien sont capable d'amorcer et de lancer une canne précisément à 50-60m (pour être raisonnable) sans l'utilisation du bateau amorçeur équipé lui aussi d'un sondeur GPS ?

Pour le constater tout le temps je peux vous répondre que très peux en sont capable!!! alors qu'il y a dix ans certains amorçaient et lançaient avec précision à plus de 100m... combien sont capable de sonder correctement un secteur et trouver une poche de gravier sans utiliser un sondeur??? Au carnassiers c'est encore pire....

Pour vous donnez une idée simplifiée de notre "régression", repassez en nylon et pêcher le sandre au leurres souple ou au mort manié . Ca fait tout drôle! ont ne sent plus rien... il faut vraiment quelques heures et se concentrer pour commencer à être opérationnel... mais pour la touche, le petit toc de sandre à 30m que l'ont sentait très bien il y a quelques années alors il faudra plusieurs jours pour ce remettre dans le bain!

Il y a aussi les accro de la télé! je vais vous racontez une anecdote de gars littéralement scotché sur leur écrans, des personnes médiatisé dont je tairais le nom! c'était il y a quelques temps sur une embouchure de l’Yonne bien connue. petit début de crue d'automne je pêchais le sandre du bord et j'étais au rendez-vous comme "d'hab", quand arrive un beau bateau à fond les ballons! Ils y avait du monde sur ce bateau tout équipée des dernières innovations électronique. en fait ils tournaient un film pour la chaîne Seasons, ils viennent se mettent dans les remous juste devant moi pas très cool mais je pense qu'ils ne m'avaient même pas vu.

il faisait doux et le débit assez faible. Les poissons blanc sautaient et mouchaient quand aux carnassiers ils étaient actif et bien décollés du fond ils chassaient même en surface... Nos amis peignaient la cassure du lit de la rivière et les premiers remous en verticale, les yeux vissés sur les sondeurs du bateau! je me suis permit un lancer à deux mètres d'eux pour leur faire comprendre que je suis là et qu'ils sont vraiment dans mes "pieds" . l'un d'eux lève un sourcil dans ma direction et retourne à son écran. ils faisaient des vas et viens sur zone sans lever les yeux grâce au pilotage automatique du moteur électrique !

Tout cela pour vous dire qu'ils n'ont rien fait, qu'ils ne mont même pas vu faire de grosses perches sous leur nez, qu'ils n'ont même pas remarqués les chasses de grand sandres caractéristique sous leurs yeux . Et ma prise d'un beau sandre pour pas dire "gros" serait passez inaperçu si le cameraman ne m'avait pas regardé à ce moment là! ils sont ensuite partis ... Pourquoi? Leur sondeurs n'indiquaient rien de bon "pas de poissons" ?

Je le pense car les poissons étaient à quelques mètres dans le calme mais si ils avaient fait attention autour d'eux ils auraient vu l'activité qu'il y avait sur le coté et auraient surement tirer leur épingle du jeux, car je peux vous dire que la fête à continuée....

Sens de l'eau, votre canne en guise de sondeur !!!

ont arrête plus le progrès!!!

Bientôt nous aurons du mal à différencier les sondeurs des caméras subaquatiques tant ils sont pointu avec des scanners, vision 2D, 3D, SI, DI, structures ceux-ci, faiseau ceux-là, sonde bidule truc, onde FM, NRJ, Skyrock (rires), Playstation, Pro bass fishing heu nan ca c'est les jeux vidéo quoi que ^^

Dans moin de 5 ans il vous parlera vous dira comment vous habillez et quel leurre choisir et dans moins de 10 vous accrochera le poissons, vous le mesurera et le remettras à l'eau... mdr..arrêtons 5 minutes ça va aller jusqu'à où tout ce cinéma? C'est pour toujours plus de business? Pour masquer le manque de poissons et la dégradations des milieux ? 

Les sondeurs enlève tout une part de rêves et mettent à jour de nouveaux secteur qui étaient jusque là très peu pêcher et de manière aléatoire .! je pense aux lits des fleuves et rivières, de grande zones au milieu des lacs et étangs.

ces zones étaient du coup et en quelques sortes des sanctuaires de véritable réserves pour les poissons qui y étaient rarement sollicités ! De plus il fallait du temps, de la persévérance et un peu de mérite pour connaitre les postes. Aujourd’hui vous pouvez acheter une carte bathymétrique du lac connaitre toutes les profondeurs, dénivelés et structures immergées! les bon poste sont détaillés etc... où est le charme de l'inconnu, la découverte!!!

il y a même des logiciels qui utilisent les données satellitaires comme Géoportail, Google Earth, etc... vous pouvez survoler la planète et trouver n'importe quelle point d'eau et ses coordonnés GPS...

Combien de fois il m'arrive d’être en voiture sur une route inconnu et de dire à ma femme ça sent l'eau et de tomber sur un étang ou autre 500m plus loin alors qu'il était invisible d'où nous étions... il y a des odeurs souvent et des intuitions qu'ont développent en fonction de se que l'ont voit et du relief, de certaines essence d'arbre etc... combien de centaines de kilomètres à vélo ou de milliers en scooter j'ai parcouru pour finir dans des culs de sac, des champs ou devant des murs loin de tout point d'eau mais combien de dizaine de marres, ruisseaux, rivières, étangs, marécages et embouchures j'ai découverts !!! 

il y a eu ensuite les carte IGN mais ca restait dans l'idée de la carte au trésor où seul la direction était donnée...

j'ai été élevé par la génération "mort manié", cette technique propulsé par Albert Drachkovitch à permit de développer tous le coter tactile et sensorielle des pêches aux leurres animés actuel!

à l'époque la pêche au vif ou à la cuiller ne pouvait pas donnée assez d'informations au pêcheur pour aiguisé son sens de l'eau! il n'avait alors que ses yeux et ses sorties répétées pour ce faire une idée des postes qu'il pêchait et du matériels qu'il avait perdu ça et là...

 

La traque du sandre demande un engagement du pêcheur, il doit être psychologiquement sous l'eau avec les poissons et seul sa canne lui parle...

La traque du sandre demande un engagement du pêcheur, il doit être psychologiquement sous l'eau avec les poissons et seul sa canne lui parle...

le sens de l'eau de certains pécheur c'est vraiment développer avec la perfection de la pêche au poisson mort manié, notamment celle qui visait le sandre et l'arrivé plus tardive des leurres souples et encore plus récent avec la tresse!

je peux vous certifier qu'avec ma simple canne à manié dans les mains je peux vous donnez la profondeur à plus ou moins 50 cm prés en riviére et moins en étang sans être prétentieux!

je peux vous décrire la nature du fond; si il y a du sable, de la vase, des pierres, des herbiers, si le leurre souple est emmêlé, si il y a une feuille, une herbe ou une brindille dessus.

toujours avec votre canne vous pourrez sentir la présence des poissons. Sur un poste à sandre en temps de crue je peux vous dire si les brèmes sont là, les gros gardons ou les ablettes et petit gardons rien qu'en passant dessus avec le leurre ou lorsque ils touchent la tresse! 

ces dernières infos ne feraient pas la une du JT mais pour vous elle sont capitales, elles vous donnent un indices sur la tailles des leurres et surtout la hauteur d'eau à pêcher! et oui car si il fait doux, que vous sentez des ablettes ou du fourrage en surface et que c'est désert au fond il y a fort à parier que vous toucherez les sandres sous peu d'eau avec des leurres de 10-12 cm et qu'il y est de gros remous au lever du jour! à l'inverse si il fait froid qu'il n'y a aucune activité en surface ( pas de saut ni de "mouchage") mais que vous sentez des gros cyprinidés au fond passez plutôt sur un leurre de 14-16 cm et peignez lentement le fond...etc....  

Énormément de gens vont pensez que tout cela est exagéré ou que c'est des conneries mais beaucoup de personnes qui m'ont accompagné peuvent témoigner dans les commentaires et certains savent de quoi je parle mon mentor Guy Serralta, le "Gang des lyonnais" (Parcel, Ribeiro, Tanzilli, Roiron), les Mousquetaires (Drachko, Naudeau, Limousin) le pére des Shogun Jacques Chavanne .A cette époque ils n'avaient pas de sondeur tous ces personnages ou d'autres vous décrivaient les postes de pêche comme si ils voyaient à travers le miroir de l'eau! Ils devaient se concentrer pour ressentir un maximum d’éléments...ils étaient forcer de développer leur sens de l'eau!!!

Aujourd'hui il y à tout un tas de coins que je connais mieux que la plupart de mes amis qui y pêchent avec des sondeurs...

Maintenant sans les mains lol

En regardant les courant et les remous ont arrivent à desceller un "trou", une cassure, une zone propre ou encombré, un haut fond, etc... attention il faut rester humble ont n'est pas des machines et au début (pendant plusieurs années) ont se trompent beaucoup( le grand lisse se terminant avec un remous long qui tourne sur la fin à gauche ont se dit c'est un trou et puis en fait c'est une remontée de sable avec un empierrement en long! etc...) puis petit à petit ça s'affine, cumulé aux infos que la canne nous transmet, les accrocs, etc... et ont à des intuitions ont prends du "nez" comme ont dit et ont se trompe de moins en moins!!!

Des lisses, des remous, des vagues... ouvrez le livre de la rivière!

Des lisses, des remous, des vagues... ouvrez le livre de la rivière!

Vous gagnerez du temps par la suite en arrivant sur un nouveau secteur, vous pourrez détecter le meilleur spot ou la meilleur veine d'eau à pêcher ! vous affinerez avec quelques lancer pour vous donner une idée beaucoup plus précise du post mais vous aurez gagné énormément de temps...  

En eau stagnante surtout si l'eau est claire vous pourrez distinguer des couleurs ou nuances des parties profondes, des hauts fond, des herbiers, des zones de sable, etc...

Regardez aussi la topographie des berges en général elle suit le même dénivelé sous l'eau. une berge abrupte sera surement profonde alors qu'une pente douce est dans la plupart des cas peut profonde au départ, etc....

Le vent et les vagues forme des courants en étang souvent dans le sens contraire de la surface, les courant les plus puissant sont quelque fois trahit par des petites traînés lisses au milieu des vagues ! Les vagues quand à elles sont parfois plus formées ou cassante sur les hauts fond.

Etre attentif à tous se qui vous entour est primordiale, un martin pêcheur, des cormorans, des grèbes, un remous, des sauts de poissons ou gobages sont autan de paramètres à analyser.

J'aime bien mettre ma main dans l'eau en arrivant pour avoir un ressentie de la température c'est tout bete mais à force vous serez plus sensible au variation de température air/eau.

C'est parfois flagrant l'eau est plus chaude que l'air ou inverse donc le redoux ou le froid que vous sentez n'a peux être pas encore eu d'impact dans le milieu aquatique! 

Profitez en pour regarder le niveau de l'eau (en prenant des repaires) et sa turbidité vous verrez ainsi les changements entre chaque parties de pêche et aussi au cour d'une même journée surtout en rivière... 

 

L'eau est en mutation constante suivez là!

L'eau est en mutation constante suivez là!

Et la mer dans tous ça?

Ces outils électroniques ultra sophistiqués deviennent des armes de destruction massive! les pêcheurs pro peuvent savoir le tonnage de bars qu'ils y sous le chalut et tout nettoyer jusqu'au dernier d'une espèce en train de se reproduire!!! ils peuvent compter le nombre de thon qu'ils vont enfermer dans la sènne comme un éleveur voit ses bêtes dans le pré ou dans la "stab" sauf que se ne sont pas des éleveurs mais tout simplement des pilleurs des mers ! 

Même en mer, les marins Guinéen nous amenaient sur des épaves à 10 ou 15000 voir + de 20000 des côtes selon la météo, sans rien! Avec de simple amers et ont étaient toujours sur l'épave à 50 ou 100 m prés ont affinaient avec les cannes pour la trouver, quand les remous ne la trahissait pas ! ont rentraient de nuit avec les étoiles et leurs visions bien meilleur que la notre, percevait les îles... Aujourd'hui ils ont des GPS et commencent à se servir des sondeurs et ils perdront petit à petit ces connaissances transmit de générations en générations!

Pour être franc avec vous si vous avez peut de temps en mer et si votre GPS peut vous sauvez la vie je suis ok mais dans ces cas là pourquoi ne pas faire appel à un guide de pêche, vous gagnerez beaucoup de temps.

Au Nicaragua, notre marin Péco nous a emmené au large sur un banc de sable prisé des Poissons coq sans électroniques!!!

Au Nicaragua, notre marin Péco nous a emmené au large sur un banc de sable prisé des Poissons coq sans électroniques!!!

Il y a des gens à qui je pourrais remettre ma vie entre leurs mains car ils connaissent leur zones par cœur et bien avant l’électronique je pense à Franck Choron qui opère dans le dédale de roches et d'îlots de l'archipel de Bréhat . cet ancien "pilote commando" nous ramènera à bon port même si il y a une "coupure de courant" lol

Il faut vivre avec son temps certes donc si vous êtes équipé, ne le jetez pas! lol quoique... mais bon dieu ouvrez les yeux et essayez de coupé le jus de temps en temps sur une dérive au sandre ou au bars et surtout sur des secteurs que vous connaissez de plus vous verrez que les poissons ressentent beaucoup les ondes et sur des zones sur-pêchées vous ferez la différence! ont le voit bien avec le silure, passez en "float" derrière un bateau avec sondeur...

Il faut forcer votre esprit à être sous l'eau avec le leurre en essayant de visualiser le poste en relief . Vous pouvez comptez les secondes que votre leurre met pour descendre et ainsi voir à répétition si c'est plus ou moins profond par-ci ou par-là et regardez autour de vous tous les indices, la nature parle à ceux qui veulent bien l'écoutez!!!

 

Dans un autre registre mon cliché de cette troupe de sangliers qui dorment est la récompense du "sens des forets" lol

Dans un autre registre mon cliché de cette troupe de sangliers qui dorment est la récompense du "sens des forets" lol

Pour encore plus de franchise, depuis mon enfance j'ai passé des jours et des nuits dans les bois et au bord de l'eau à observer la nature, chasser ou pécher. pas pour braconner même si la plupart de mes actions étaient passible d'amende mais pour assouvir un besoin vitale de liberté et de Nature avec un grand N! tout cela pour vous dire qu'un merle qui s'enfuit devant un homme, un prédateur ou un animal ne fait pas les même cris et donne pas la même alerte pour une oreille avertie...ce n'est qu'un exemple parmi des dizaine valable en journée...la nuit il y en d'autres....

Allé à bientôt les amis je file je crois qu'un garde toque à la porte... mdr

OBSERVEZ......et ouvrez vous à la nature car le sens de l'eau se construit avec votre expérience et il est un mélange de tout nos sens; l’ouïe, l'odorat, le touché, la vue, etc...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nicolas 18/01/2018 20:42

Bien parlé mon lapin. Je confirme, tout ce que tu dis est vrai et j'en ai eu plusieurs la preuve. Tu connais mieux que personne les postes où tu pêche. Tu m'a appris énormément de choses qui me servent aujourd'hui et c'est certain que j'en ai encore à apprendre. Reste comme tu es. Change rien. Bisous mon lapin